Search and Hit Enter

Confinement #1 : initiatives culturelles locales pour s’occuper

Évidemment, ami lecteur, le prétexte est aisé. Il n’aura suffi que de quelques jours pour me souvenir que j’avais un blog, ici. Donc voilà, une reprise qui durera ce qu’elle durera, nous verrons bien. Comme pour ledit confinement, d’ailleurs.

Et dans ce premier post, je te parle de quelques initiatives culturelles, messines, qui donnent l’occasion de s’occuper les mains ou l’esprit dans cette période confinée. N’hésite pas à m’en partager d’autres qui naitraient dans les semaines qui arrivent, je ne manquerai pas de les relayer.

On commence par Les Monstrueuses 48H du court, qui deviennent… la Monstrueuse semaine de confinement. L’idée est toujours de réaliser un court métrage, mais « à la maison, avec les moyens du bord, en une semaine ». En l’occurrence c’est jusque dimanche soir, et vous pouvez vous inscrire, puis visionner les films la semaine prochaine, par ici.

Sur le même principe, le marathon photo de Bout d’essais / Photographie mon amour devient « confiné » : en famille ou en solo, isolés à la maison, on fait des photos, et on participe par ici > Le marathon photo confiné

La Fibre propose aussi son Wilson Challenge, challenge créatif de construction d’objet, à partir de matériaux recyclés, pour s’occuper les mains et l’esprit, ce qui est essentiel ces temps-ci.

Les infos seront par ici > Wilson Challenge : Confined Creative Experience

Et puis on note l’arrivée sur le net de la Radio Covid-666, initiée par des activistes podcasteurs locaux. N’hésitez pas à leur envoyer des propositions, c’est participatif.

On n’oubliera pas non plus d’aller s’abonner à la page Facebook du Centre Pompidou-Metz qui participe à l’opération #CultureChezNous, de soutenir La Face Cachée en achetant des disques via leur boutique en ligne (https://www.la-face-cachee.com/), ou, plutôt que de trainer sur Amazon, profiter (en numérique) des choix de la Librairie Autour du monde (allez jeter un oeil sur le journal de bord de leur page Facebook !) sur Place des libraires (https://www.placedeslibraires.fr), et l’initiative de Limedia, la bibliothèque numérique du Sillon Lorrain (Metz, Nancy, Thionville, Épinal), de mettre leurs contenus (revues, journaux, livres, musique…) en libre accès !

Et pour finir, ami lecteur, une pensée pour tous les artistes, techniciens, acteurs intermédiaires, pour lesquels la période en cours et celle qui s’annonce vont être bien difficiles. On sera là à la fin du confinement. En attendant, serrons nous les coudes (de loin) et hauts les cœurs !

No Comments

Laisser un commentaire