Valide ta recherche avec entrée

Subvention TCRM Blida, tout ça pour ça – CM du juillet 2021

Il était déjà bientôt minuit, et le conseil municipal entamé depuis presque six heures lorsque le point de « Subventions à diverses associations culturelles » a été présenté. Parmi les associations en question, TCRM Blida, qui retrouvait là les 125 000€ qui complétaient la subvention d’avril du même montant, pour revenir au niveau antérieur, celui de 2019 et 2020 (cf mon intervention du Conseil Municipal d’Avril).

Tout ça pour ça, donc.

Monsieur le Maire, chers collègues, 

Nous voterons bien entendu ce point, les subventions proposées ici portant sur de beaux projets, portés par des acteurs engagés. Nous voterons donc même avec enthousiasme.

Mais je voulais revenir spécifiquement sur le cas de la subvention attribuée à Bliiida. 

Tout ça pour ça serais je tenté de dire.

Il y a bientôt 3 mois, au conseil d’avril, j’avais pointé le revirement avant la commission culture d’une subvention annoncée à 250 000e, revue à 125 000e, en pensant qu’il s’agissait d’un élément technique, d’un versement en deux fois… vous m’aviez répondu, monsieur le Maire, qu’il s’agissait d’un choix politique, le temps d’analyse de l’audit, qui avait déjà été rendu. Puis nous avons eu un conseil municipal en mai, au lendemain duquel cet audit a été rendu public (mais pas présenté au Conseil métropolitain), en même temps que votre analyse, que l’on retrouve d’ailleurs dans huit pages du dernier Metz Magazine, huit pages bien plus à charge que la lecture de l’audit. Tous ces éléments étaient donc déjà connus, et nous attendons finalement juillet pour la confirmation de la reconduction de la subvention précédente. L’exemple présenté ici pour justifier ce complément de subvention est d’ailleurs un peu surprenant, puisque l’on parle de résidences menées avec l’ESAL, qui sont encore une fois de beaux projets (il semble naturel de renforcer ce lien entre ESAL et Bliiida) mais dont il me semble que ça relève plutôt de la métropole

Et nous attendrons donc septembre pour un projet repensé.

Dans un précédent conseil municipal, c’était aussi celui d’avril d’ailleurs, j’avais pointé l’importance, pour les acteurs culturels, d’avoir une visibilité sur les mois à venir. Il s’agissait de la crise sanitaire, dont on pense souvent voir le bout, mais dont on se rend compte vague après vague qu’elle nous réserve encore des surprises. 

Cette importance d’avoir une visibilité sur les mois et années à venir est évidemment importante pour les acteurs culturels, mais tout autant pour les créateurs d’entreprises, les structures engagées dans l’ESS, bref, tous ceux qui développent des projets. A Bliiida, ce sont des dizaines de ces structures, près de deux cents emplois, pour qui le site est un outil de travail formidable. Près de deux cents emplois, une donnée d’ailleurs étrangement absente des huit pages de Metz Magazine, comme d’ailleurs toutes les données positives sur le lieu, qui pourtant sont présentes dans l’audit. 

Je me demandais d’ailleurs, à la lecture de ces quelques pages, si j’étais un investisseur, un porteur de projet, est ce que cela me donnerait envie de me lancer sur ce lieu ? Je ne sais pas vous, mais pour ma part, j’aurais quand même un gros doute.

De la visibilité, donc. À défaut ici d’avoir une prise sur les vagues du CoVid (en dehors bien sûr de l’organisation remarquable des centres de vaccination, je l’ai d’ailleurs signalé sur les réseaux sociaux), essayons de donner à ces acteurs de la visibilité. Ça aurait été bien que que cela soit déjà le cas, nous avons donc lu que ce serait en septembre que cette visibilité serait donnée, nous l’attendons avec impatience. Mais au delà de nous, ici dans ce conseil municipal, je pense surtout que les dizaines d’acteurs, de créateurs, d’employés présents sur le site l’attendent encore plus que nous.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire