ZQSD [L’été des replays – épisode 3]

Il n’aura pas échappé à ton attention bien connue, ami lecteur, que je n’étais pas insensible au charme discret des jeux vidéo. Je sais, j’ai passé l’âge, mais voilà, je ne peux résister bien longtemps les grands espaces à explorer d’un Witcher 3 ou à la géniale mécanique pixellisée d’un Fez. D’ailleurs j’avais un peu plus de temps, je serais sans doute un game addict profond, pour lequel une désintox serait à envisager.

Mais au delà de mon intérêt à jouer, je suis également très preneur des discours sur les jeux vidéo, que ce soit la chaîne NoLife (sans doute celle que je regarde le plus en alternance avec LCP) ou le mag JV, et pour aller un peu plus loin les recherches de Mathieu Triclot ou de l’ami Sébastien Genvo (dont le GameLab est accueilli à Blida depuis la rentrée 2014).

patreonEt dans ce foisonnement je dois t’avouer que ne rate pas non plus un épisode de ZQSD, dont voici l’auto-définition : « ZQSD, c’est le podcast mensuel sur les jeux vidéo PC réalisé par l’équipe qui a coulé le magazine Joystick. ». Concrètement, il s’agit donc d’un podcast animé depuis le début 2013 par une équipe de joyeux drilles, qui officient souvent dans d’autres médias (et notamment chez JV) et qui brillent par leur humour autant que par leur connaissance encyclopédique du domaine.

Leurs podcasts, plus ou moins bimensuels, durent régulièrement plus de 3h (!!) et brassent l’actualité des jeux vidéo, en y mêlant aussi blind tests ou dossiers thématiques, le tout en buvant une quantité non négligeable de bières, ce qui a sans doute le mérite de renforcer encore la liberté de ton. C’est à la fois drôle et pertinent, détendu et intéressant. Parfois ils se déplacent même, comme lors de ce dernier podcast enregistré il y quelques jours en direct de la GamesCom, peut être encore un peu plus bordélique qu’à l’habitude.

Le tout est gratuit, sans pub, mais tu peux prendre un abonnement payant via Patreon si tu veux soutenir l’initiative. Pour tout te dire, ami lecteur, je n’ai qu’un regret avec ZQSD : qu’ils ne soient pas dans le bar du coin pour aller descendre quelques binouzes avec eux.

Laisser un commentaire