Search and Hit Enter

Manger à Porto

Quand j’étais à Porto, en juin, j’ai entendu qu’une devise de la ville était : monter et descendre, boire et manger. Je n’ai pas retrouvé cette information. Mais pour y avoir passé une petite semaine, ami lecteur, je peux confirmer la pertinence de cette maxime. Déjà, effectivement, c’est une ville dans laquelle on passe son temps dans une côte. Le plat n’existe pas, à moins de longer le Douro, ce fleuve qui coupe la ville en deux (Porto et Villa Nova de Gaïa) avant de se jeter dans l’Atlantique. Et où que l’on se promène dans ces côtes, il y a une profusion de restaurants et de bars. Évidemment, nous n’avons pu en tester que quelques uns, mais de cette courte expérience, voilà ceux dans lesquels je retournerais sans hésiter demain si c’était possible et que donc je me permets de te recommander.

Voltaria est un tout petit restaurant, une sorte de couloir dans lequel sont alignées quelques tables, à laquelle peut ajouter une unique table en terrasse. Situé à quelques minutes à pieds du Ponte Luis I, donc dans une partie de Porto éminemment touristique, la méfiance pourrait être de mise. Elle est vite éliminée par l’amabilité de la personne qui assure le service. Les classiques sont bien présents : la Francesinha y est ainsi parfaite, relevée comme il faut, bien mais pas trop. Mais la mention ira plutôt aux diverses proposition à base de morue, tous a moins de 10€. Et tant qu’à faire ne pas se priver du pasta natal à la morue en entrée, un petit plaisir à moins de 2€. Simple, bon, pas cher, si tu as la chance d’y trouver une place en passant à Porto, n’hésite pas, ami lecteur.
Petisqueira Voltaria, R. Afonso Martins Alho 109

Intrigo vaut lui aussi carrément le détour. Quasiment invisible d’une rue qui n’est pas la plus passante de la ville, il ne faut pas hésiter à descendre une vingtaine de marches pour arriver à une petite salle doublée d’une petite terrasse exceptionnelle. Les vues depuis les hauteurs de Porto ou de Villa Nova de Gaïa sont souvent remarquables, celle ci en est une. Donc la on se dit «ok, bon spot, mais quid de la nourriture ?». Eh bien contre toute attente, ami lecteur, elle est tout aussi remarquable. Déjà c’est un des endroits où il faut se jeter sur le «couvert», ce pain et beurre régulièrement facturé 1 ou 2€ dans les restaus de Porto : ici le pain est maison, le beurre à la pistache, l’huile d’olive délicieuse. Quand au reste, il suit largement : bons produits, bien cuisinés, bien présentés. Les entrées entre 3 et 8€, les plats entre 11 et 15, évidemment accompagnés de Douro (entre autres). Et on ne serait pas surpris que l’équipe de l’Intrigo, jeune et aimable, gagne vite en galons.
Intrigo, Rua Tomas Gonzaga No 90

Tabua Rasa est un bel endroit pour passer une soirée d’apéro calme. Un joli cadre et une belle sélection de produits locaux (vins, fromages, charcuterie…). Les prix sont assez proches de ce que l’on pourrait trouver dans ce type d’endroits en France, mais la qualité des produits l’emporte.
Tabua Rasa, Rua da Picaria 68

Sinon, de manière un peu plus anecdotique, si comme nous tu cherches un restau de manière désespérée à 23h15 un jour férié, tu pourrais atterrir au Muu et son étonnante première place sur TripAdvisor. Ok la viande est très bonne, et vaut sans doute son prix et les accompagnements se tiennent bien. Mais tout y est un peu « too much », de la salle aux serveurs, des toilettes… à l’addition (élevée, sans être dans l’abus pour autant).
Muu, Rua do Almada 149A

Le Maus Hábitos semble être un bon endroit pour boire des verres en fin de semaine. Lieu original en plusieurs salles et petites terrasses, DJ sets et concerts réguliers, Super Bock (et quelques autres bières) pas chère, cuisine simple (bonnes lasagnes !) on y retournera.
Maus Habitos, R. de Passos Manuel 178

Bon, ce blog n’est pas destiné à devenir « Voyages & manging » mais si par hasard tu passes à Porto, ami lecteur, et que grâce à ce billet tu t’arrêtes à l’Intrigo ou au Voltaria, je pense que tu ne le regretteras pas !

No Comments

Laisser un commentaire