Sortir à Metz – 6 & 7 avril 2018

[préambule]
Ami lecteur, après la reprise-à-moitié de mardi, et malgré un blog qui n’est pas encore tout à fait fonctionnel, je ne me suis pas découragé. À tel point que je tente même des rubriques, comme ça, hop.

Et celle-ci s’appellera donc, « Sortir à Metz », puisque je n’hésite pas non plus à faire dans la disruption au niveau du titre.

(non bon ok, c’est un peu nul, mais je n’avais pas vraiment d’idée, et puis au moins on sait ce qu’il y a dedans)

Et puis toujours en préambule on peut préciser que les choix seront à la fois très subjectifs, et parfois (mais pas trop) inspirés par mes lieux de travail (La Cité musicale – Metz, en gros). Et cette semaine c’est un peu le cas.
[/préambule]

Or donc cette semaine, ami lecteur, je vais un peu squatter aux Trinitaires, pour deux concerts qui m’enthousiasment par avance.

Vendredi, c’est Chaton, Malik Djoudi et Voyou. Trois artistes qui chantent en français, mais chacun dans un registre assez décalé par rapport à ce que l’on appelle en général « La Chanson française ». Il y a donc Chaton, dont tu as sans doute entendu parler si tu te tiens un peu au courant de l’actualité musicale. Autant dire, même que c’était difficile de passer à côté (Le Monde, Les Inrocks, ou Poly, ou encore ce live chez Nova, entre – nombreux- autres). Assez loin de la passion qu’il semble susciter (c’est génial / c’est nul / osef), de mon côté j’ai juste été touché par ses paroles, une première fois par le morceau qui l’avait fait connaître l’an dernier grâce aux amis de La Souterraine, Poésies, mais peut être encore plus par J’attends en bas, que voici que voilà.

Et puis on avait eu l’occasion de jouer avec lui, avec zéro degré, en décembre dernier, au Hasard Ludique. Il était vraiment sympa, ce Chaton, et son live tout autant.

Demain, il aura également Malik Djoudi. C’est quand même de sacrés bons morceaux aussi. Ce Sous Garantie, par exemple ça me fait le même effet que Poésies, je l’écoute une fois, je l’ai dans la tête deux jours. Et ensuite j’écoute les paroles un peu plus attentivement, d’une oreille moins distraite. Et je trouve ça bon, simplement. Tout l’album est chouette, je te le recommande vraiment.

(et puis il y aura aussi Voyou, vendredi, dont pour le moment je suis moins fan, mais dont le live pourrait bien me surprendre, paraît il… son dernier clip est par là)

Samedi, changement de registre, on ne sera pas là pour rigoler, avec les américains de Protomartyr. Protomartyr, je trouve ça tellement bon sur disque que si les mecs sont au niveau en live ça risque d’être une très très grosse claque… post punk ? Noise ? Je ne sais pas vraiment, mais on ne doit pas être trop loin. Rock en tout cas, assurément. Et donc j’attends ce concert avec impatience, avec même une légère appréhension d’être déçu-mais-on-va-se-dire-que-non. Le clip de A Private Understanding devrait te permettre de te faire une idée.

(tiens en réécoutant, en tapant cet article, je viens de retrouver à qui ce morceau me faisait un peu penser… aux incroyables Lift to Experience que je te partage du coup, parce que ça le vaut bien)

Samedi, il y aura aussi Electric Electric, qui sont de bon pourvoyeurs de claques sonores dans la figure également, quand ils sont en forme. Et ils sont très souvent en forme, ce qui tombe plutôt bien.

Il y aura aussi Ex Mio, duo dans lequel on retrouve l’ami Marietta, avec Olivier Demeaux (qui officiait aussi dans Cheveu). Ils ont créé ce projet en quelques jours, pour le festival Mofo, voilà le résultat.

Autant te dire que je suis bien content qu’ils ne se soient pas arrêtés à ce one shot, pour que je puisse les voir samedi soir.

Voilà, ça sera tout pour ce premier Sortir à Metz. J’espère que ça va te donner autant envie qu’à moi.
On se croise ce week end ?

/////

[Bonus Track]
– une bonne after dansante pour la soirée Chaton / Djoudi / Voyou : le camarade Robuste mixe au 7(7) Café, vendredi, de 22h à 02h du matin !

Laisser un commentaire