Sortir à Metz – 13 au 15 avril 2018

Ami lecteur, je crois que j’ai bien fait de reprendre cette rubrique en avril : il y a de quoi faire.

Déjà ce week end commence par un vendredi 13, dont je ne sais pas si pour toi il est synonyme de chance, de malheur ou de osef. En tout cas un coup d’oeil sur l’article wikipedia concernant ce sujet m’a appris que la phobie du vendredi 13 s’appelle la paraskevidékatriaphobie. Joli mot, certes, qui fait un nombre de points non négligeable au Scrabble, mais qui, à part ça, tu en conviendras, est une information que sur une échelle d’utilité de 1-10, on peut s’accorder à noter relativement proche de 1.

Et pourtant les mots, oui ami lecteur, les mots, ce sont bien eux qui vont animer une partie de notre week end (je vais finalement remonter la note d’utilité de paraskevidékatriaphobie juste pour cette transition). En effet le festival le Livre à Metz est inauguré demain sur la Place de la République, à 17h15. Enfin malgré cet horaire, les chapiteaux sont accessibles dès 10h demain matin (il y avait même un warm up dès le jeudi soir). Tout le programme est par là. Et évidemment, comme chaque année, il y a plein de trucs.

Pour ma part je me laisserai sans doute tenter par la Nuit de la Radio, le débat Réfugiés à Metz, le Goûter d’écoute Arte Radio et le Grand entretien avec Raphaël Glucksmann. Mais le Livre à Metz c’est surtout chaque année l’occasion de flâner entre les stands des librairies messines (et notamment celui du Carré des Bulles qui vaut toujours le détour), de boire un verre à l’un des bars sympas qui sont sur la place ou à l’Arsenal, en faisant semblant de lire les trois premières pages d’un ouvrage qu’on vient d’acheter, pour faire le malin, au soleil (info météo non contractuelle).

« C’est bien joli ton truc, mais ça ne nous dit pas ce qu’on va faire de nos soirées ! » me feras tu remarquer, avec la pertinence et l’impatience à la fois qui te caractérisent si bien.

Eh bien pour les soirées, il y a aussi le choix. Vendredi, je pense que tu aurais tort de rater le génial Forever Pavot, de passage aux Trinitaires.

Étrangement, je trouve d’ailleurs que sa musique accompagne à merveille un week end littéraire, mais je ne saurais te dire pourquoi. Peut être ce côté « bande son d’un film 70’s ». En tout cas, ça vaudra assurément le détour, comme ce live chez Culturebox m’en a convaincu.

Et puis juste avant il y a les potes luxembourgeois de No Metal in This Battle. Et là, ce n’est pas qu’une première partie à écouter d’une oreille distraite.

Mais si tu n’es pas convaincu -je ne t’en veux pas, promis- n’hésite pas à faire un tour à la Chaouée pour une soirée des infatigables Mâche un truc.
Au programme : Zad Kokar, Black Metal For My Funeral et le beau lofi-rock folk de Miles Oliver.

Samedi soir, il y a Kalash à la BAM (si si, tu vois forcément de quoi on parle).
Mais te connaissant, je me dis que tu vas peut être plus facilement te laisser tenter par la soirée Jurassic Park organisée par le Bloggers cinema Club chez Bliiida. Au programme… Jurassic Park, forcément. Le premier, faut pas déconner. Et un DJ set jurassique des très bons Baguette Crew qui ont retravaillé plus d’une centaines de samples du classique de Spielberg pour cette soirée.

Enfin, peut être es tu dinophobe (oui, pour en revenir au début de cet article, il semblerait que ça existe). Dans ce cas, tu pourrais venir au 7(7)Café venir écouter un mix de mp3 que j’aurai sélectionné avec amour. C’est de 22 heures à 02 heures. Et j’aurais grand plaisir à t’y croiser.

Après tout cela, dimanche, nous serons fatigués, sans doute.
Alors on ira se poser au soleil, place de la République.
Pour lire un livre (ou faire semblant).

************

Comme chaque semaine, les oublis de cet article

Vendredi 13 x Aérogare
Gros plateau punk : PKRK + DIEGO PALLAVAS + THE SHOT
Les infos sont par là

Laisser un commentaire