melatonine is not dead

Je te t’en parlais déjà il y a quelques mois ici même, ami lecteur, malgré l’âge avancé du groupe (et de ses trois musiciens, oui, merci), melatonine continue à son rythme (c’est à dire très lentement) à plancher sur un nouvel album.

Il y a une dizaine de jours, nous prenions donc le temps (trois heures) d’enregistrer quelques morceaux (sept, précisément) dans les studios de répétition de la BAM. C’était un bon moment avec mes deux comparses. Un peu comme une répétition avec simplement cette très légère pression pour essayer de faire mieux parce que ça enregistre (même si tu l’oublies vite, que ça enregistre).

Melatonine, enregistrement BAM.

Une photo publiée par Nicolas Tochet (@nicolastochet) le

we-are-unique-recordsL’objectif était simplement ici d’avoir un enregistrement assez fidèle pour se faire une idée de ce à quoi pourrait ressembler le prochain album, ce qui nous permettra bien sûr de voir si l’on garde l’ensemble de ces morceaux, s’il y a des modifications à y apporter. Mais nous pourrons aussi ainsi l’envoyer à notre fidèle label (We Are Unique Records) qui nous suit quasiment depuis les débuts du groupe, pour savoir s’il nous suivra encore, ce coup ci.

Et pourquoi est ce que je te parle de ça maintenant ? Eh bien parce que je suis en ce moment même en train de réécouter ces fameux morceaux et que ça sonne finalement plutôt pas mal. Je ne sais pas si les quelques secondes de la vidéo ci dessous t’aideront à te faire une idée, mais c’est tout ce que j’ai sous la main là tout de suite.

En tout cas, simplement, simplement : melatonine is not dead, vivement la suite.

En 2015, j’ai bricolé de la musique

… mais pas assez. Enfin à mon goût en tout cas. Bon, tu le sais, ce n’est pas l’envie qui me manque ami lecteur, simplement le temps. Parce que c’est que ça prend du temps, de bricoler de la musique.

C’est notamment ce qui a manqué a MWTE. Nous étions un peu surpris de nous retrouver dans les 15 lauréats des inrockslab 2014, avec le beau concert à la Gaité Lyrique qui a accompagné cette aventure. Et la sortie d’un deuxième EP (après Attraction to Light, fin 2013) était bien prévue au début de cette année. Mais nos plannings respectifs étant bien remplis, nous avons tout juste trouvé le temps jouer un peu ensemble quelques soirées, d’enregistrer un titre au printemps et d’avancer sur quelques autres en été.

Nous sommes toujours là. Et on vous promet de belles choses, pour bientôt.

Posté par MWTE sur mercredi 8 avril 2015

Ça n’a pas suffit jusqu’ici pour parvenir à finaliser les 5 ou 6 morceaux qui rempliraient le vinyl prévu. Rendez vous en 2016, donc. Pour patienter, début décembre, nous avons quand même mis la démo du titre le plus avancé, Black Cats, en écoute sur soundcloud. Les premiers retours nous encouragent à insister encore un peu. La voici, cette démo.

Du côté de Melatonine, c’est presque plus surprenant. Je te narrais ici même l’histoire de ce groupe, pour lequel cela fera bientôt une décennie sans sortie d’album, mais au cours de laquelle nous ne nous sommes jamais vraiment arrêtés d’improviser bruyamment ensemble. Bon je te laisse lire l’article, je ne vais pas te le rabâcher ici. Rendez vous en 2016, là aussi ? Peut être. En tout cas, un nouveau disque n’a jamais été aussi proche…

11168763_10153510469477528_6033061190474952772_nReste un projet qui devrait pouvoir avancer plus aisément, sans tenir compte du planning en dehors du mien, puisque je le bricole tout seul. Et j’ai effectivement bien avancé sur de nouveaux morceaux de zero degré cet été. La rentrée arrivant, ça s’est finalement tout de même trouvé bien compliqué.

Alors là aussi, j’ai posté la démo d’un morceau en cette fin d’année, parce qu’il me semblait bien d’actualité. C’est avec ce morceau que je te laisse, ami lecteur. Et je vais peut être m’y remettre de ce pas, tiens.

La campagne

Cet été, comme je te l’avais raconté ici même, j’avais eu le temps de bricoler un petit peu de zero degré. Bien entendu, depuis la rentrée, je n’ai pas franchement eu le temps d’y retravailler. J’espère que ça sera le cas à l’occasion de la trêve de Noël.

Mais j’ai un certain nombre de démos pas vraiment terminées, au mixage bancal, qui traînent sur mon disque dur. Parmi celles ci, il y a La Campagne, qui est, d’une certaine manière, d’actualité. Alors en attendant qu’éventuellement elle termine sur un disque à venir, je te la laisse ici.

Au milieu du mois d’août, zéro degré

IMG_2359Figure toi que ces derniers jours, ami lecteur, j’ai recommencé à faire quelques morceaux pour zero degré. Les congés aident pas mal, forcément. Il en manque encore quelques uns, mais la petite dizaine qui ferait que l’on pourrait songer à constituer un album n’est peut être plus si loin.

Si album il y a (on le saura vite), je pense que l’on y retrouvera deux morceaux qui commencent à dater un petit peu, mais qui devraient être cohérents avec le reste (avec peut être simplement quelques petites modifications). Ils sont déjà sur les internets, je te laisse y rejeter une oreille, les avis sont les bienvenus.

J’en ai d’ailleurs également profité pour remettre à jour la petite page consacrée au projet sur ce même site. C’est par ici.

Enfin, même si je sais ta connaissance musicale imposante, ami lecteur, je ne sais pas si le titre de ce billet te parle. Il est en fait repris des paroles de De la neige en été cet excellent morceau des non moins excellents Diabologum, dont l’incontournable album #3 a été réédité en vinyl et en CD il y a peu chez Ici d’ailleurs. Je te laisse avec eux, du coup. Tu ne regretteras pas le voyage.

We are still MWTE

Bientôt, ami lecteur, nous serons à nouveau MWTE. Début 2012, ce nous, c’est Julien (aka Tohu Bohu, projet electronica bien trop méconnu qui vaut largement que tu ailles y jeter une oreille), Alexander (notamment à cette période guitariste dans The Sioux) et moi même qui décidons de bricoler ensemble de la musique, habités par une vague envie de post rock électronique et dansant, mais sans vraiment postulat ni objectif de départ. Deux après midi d’improvisations plus tard, nous savions en tout cas que nous voulions continuer un peu.

Après une paire de morceaux diffusés sur le web et un ou deux remixs, c’est un premier deux titres numérique qui sort gratuitement chez Digital Kito Kat en octobre 2012. Ça s’appelle L’Orée, cela se décrit une electro ambient cotonneuse et enveloppante, mais je te laisse juge.

Le véritable acte fondateur du trio viendra l’année suivante, avec deux compositions assez différentes : l’une, Attraction To Light, se rapproche finalement de l’idée de départ de MWTE (postrockelectroniquedansant). L’autre, était plus pop (dans le format au moins), et l’idée de trouver une voix pour porter le morceau nous a semblé assez évidente. C’est finalement Camille (des excellents Grand Blanc) qui s’y est collé, pour donner ce Dead and Gone mélancolique. En bons amoureux du support, c’est sur vinyl que nous couchons ces deux titres, accompagnés de remixs de quelques amis : Herr2003, Armagnac, Chapelier Fou et Sun Glitters. Ce dernier sera d’ailleurs un peu le parrain de cet EP, assurant, outre un remix, la production de l’ensemble et même la réalisation de la pochette ! Le vinyl sort en novembre 2013.

Les retours sur soundcloud sont bons, les morceaux repris de nombreuses fois (surtout Deand and Gone). Le EP obtint même quelques chroniques sympathiques, parfois même très élogieuses. Et un peu sans que nous ne y soyons réellement préparés, nous nous retrouvons programmés sur quelques concerts, notamment au Luxembourg. Camille n’était pas disponible pour ces premiers concerts, et que nous ne voulons pas faire sans de Dead and Gone qui nous colle désormais à la peau, c’est finalement Lucile (The Yokel) qui viendra d’abord officier comme mercenaire des concerts, avant de définitivement transformer notre trio en quartet. La saison 13/14 se terminera en beauté, à la Gaité Lyrique, après une sélection surprise par les Inrocks Lab. Et jouer au milieu de la Gaité Lyrique (oui, nous avons pris l’habitude de jouer dans le public et pas sur scène), je peux te dire ça le fait, ami lecteur.

Et ensuite ? Eh bien nous avons traîné. Beaucoup. Mais si je te raconte tout ça aujourd’hui, c’est parce que nous avons commencé par reprendre un peu les improvisations, il y a quelques semaines.

#MWTE

Une photo publiée par Nicolas Tochet (@nicolastochet) le

Et finalement, il y a une dizaine de jours, nous avons même enfin commencé un nouvel enregistrement. Ou plutôt enregistré un morceau que nous ne voulions pas laisser trop longtemps encore dans nos cartons.

Enregistrement Mwte.

Une photo publiée par Alexander Ogg (@alexander_ogg) le

Le résultat sera sans doute bientôt en écoute sur les internets, avant de se retrouver à nouveau sur un vinyl. Si tu veux être tenu au courant, le plus simple est de suivre le compte facebook de MWTE, ou notre compte soundcloud.

Mais ce que dont je peux t’assurer, ami lecteur, c’est que pour le moment, ce résultat dépasse ce que je pouvais en espérer. D’où ce long billet. Mais je suis sûr que tu sauras m’en excuser.