Sortir à Metz – 27 avril au 1er mai 2018

Force est de reconnaître que c’est un peu plus tranquillou en propositions de sortie, cette période, ami lecteur. Des vacances scolaires, une succession de jours fériés qui arrive… le calme avant la tempête de la frénésie culturelle de juin et du début de l’été ? Sans doute.

Du coup je n’ai même pas produit de petit article le week end dernier (malgré un joli concert de Josef Leimberg aux Trinitaires). Et ce week end aussi pourrait sembler un peu plus calme. Mais en y regardant bien, tu peux largement trouver de quoi ne pas t’ennuyer.

Déjà, il y a une nouvelle exposition du côté de Pompidou-Metz. Après le très bon Japanorama, en parallèle du non moins passionnant Dumb Type qui s’arrête bientôt (et de l’Aventure de la Couleur à voir jusque 2019) c’est le lancement de Couples Modernes ce soir, « exposition interdisciplinaire consacrée aux couples de créateurs, tels que Pablo Picasso et Dora Maar, Robert et Sonia Delaunay, Georgia O’Keeffe et Alfred Stieglitz, Charles et Ray Eames… »

Et je continue à citer, parce que ça donne envie : « Qu’ils soient officiels, clandestins, exclusifs ou libres, ces couples mythiques formés par des artistes tels que Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp, Man Ray et Lee Miller, Eileen Gray et Jean Badovici, unissent non seulement les peintres, sculpteurs, photographes, architectes, designers, poètes, écrivains, mais aussi des musiciens, danseurs, performeurs et mécènes. Ils constituent à eux seuls des zones fertiles d’échanges, de confrontations et d’influences où fructifient les œuvres, les concepts et les mouvements.« .

Le vernissage est donc ce vendredi à 19h, suivi d’une Revue moderne et d’un Bal moderne (par le CCN – Ballet de Lorraine), pour conclure une soirée qui s’annonce bien sympa.

Pour samedi, tu pourras hésiter entre l’ambiance guinguette d’un autre bal, à mille temps celui ci, du côté de l’Aérogare, ou la soul d’Ayo à la BAM.

Mais pas d’hésitation pour ce qui est du 29 avril, ami lecteur : tu me trouveras assurément au 7(7)Café. Tu vas me dire, avec ton impertinence proverbiale, qu’il n’y a pas qu’à cette date qu’on m’y trouve. Certes, mais là je pense que tu ferais bien d’y être aussi. Parce que pour un dimanche soir à Metz, le bar de la rue Sainte Marie t’offre une occasion rare d’entendre Rafiq Bhatia. Son nom ne te dit peut être pas grand chose, mais c’est le guitariste génial qui officie dans les excellents Son Lux (et qui a aussi notamment enregistré avec Lorde et Sufjan Stevens).

Envolées instrumentales, audacieuses, puissantes, la session live en vidéo ci dessous indique qu’il y a tout pour qu’on prenne une GROSSE claque au 7(7).

À noter que les Son Lux seront aussi de passage à la BAM le 27 juin, autre rendez vous qu’on ne manquera pas.

Et puis pendant ce week-end, tu pourras aussi naviguer entre la jam session du vendredi (avec Les charlatans) au Troubadour et celle du samedi (jazz) à la Chaouée, ou aller voir les DJ résidents mixer au 7(7)Café (les amis Oggy le vendredi et Herr 2003 le samedi).

Le 30 avril, si tu veux du punk tu vas en avoir. Et pas qu’un peu. C’est du côté du Chateau 404 que ça se passe et le plateau est conséquent : Guerilla Poubelle, Good Friend, The last Luckk, Melvyn, Tony Fomblard. Rien que ça. Ça se passe avec l’infatigable Chaise Musicale, jamais bien loin quand il y a une grosse prog punk dans le coin.

Et puis nous serons le premier mai. Et le premier mai, c’est la fête du travail, camarade. Comme l’impressionnante course la Messine, après 6 éditions à cette date symbolique, a eu la très bonne idée de se placer deux jours avant, dimanche 29, la place de la République sera libre pour le traditionnel défilé syndical. Ce sera à 10h (oui, du matin, ça change). Et pourquoi même ne pas enchaîner par la fête du Chiffon Rouge à Woippy ? Je te dis ça parce là aussi, ami lecteur, autant qu’au Centre Pompidou-Metz ou au 7(7) Café, tu as de bonnes chances de me croiser.

////

PS : j’en profite -sans transition- pour te signaler que ces billets de blog sont en partenariat avec les amis de Metz Today (un web quotidien auquel tu ferais bien de t’abonner) qui ont l’amabilité de les relayer !