Neuf semaines tout court

Oui alors bon, je voulais publier ce billet il y a quelques jours, comme titre ça faisait « 9 semaines et demi », c’était un peu lol, mais là plus du tout. Tant pis, ça m’apprendra.

En tout cas, nous y voilà ami lecteur, nous sommes à 9 semaines du second tour des municipales (et 8 semaines du premier, comme tu l’auras immédiatement déduit avec ton habituelle perspicacité). Autant dire que ce n’est pas tout à fait la dernière ligne droite, mais que ça commence à y ressembler. Il est donc temps de faire un petit point sur les différentes listes en présence, qui, même s’il ne sera définitif qu’avec le dépôt desdites listes le 6 mars, devrait nous donner un bon aperçu du paysage de campagne que l’on devrait retrouver d’ici là. Le voici, le paysage, liste par liste.

#

1. Dominique Gros

Le candidat : Dominique Gros – Maire sortant (par ailleurs conseiller général et vice président de Metz-Métropole). Une petite bio chez Wikipedia.

La liste : liste constituée pour une bonne part (plus de la moitié) de militants PS, notamment de l’équipe sortante mais avec une ministre en renfort, mais aussi d’EELV (7), du PC (3), du MoDem (4) et de la société civile. Quelques noms : Aurélie Filippetti, Richard Lioger, William Schuman, Isabelle Kaucic, Hacène Lekadir, Danièle Bori, Jean-Michel Toulouse, Marie-Anne Isler-Béguin, Guy Cambianica…

En ligne :
Site : www.dominiquegros2014.fr/
Facebook : www.facebook.com/pages/Dominique-Gros/479078625545294 (lancée le 23/11/2013, 369 mentions j’aime)
Twitter : twitter.com/dgmetz14 (lancée le 23/11/2013, 338 abonnés)

IRL : un local de campagne au 8 rue des Clercs (qui pour l’anecdote était occupé en 2008 par… Jean-Marie Rausch)

#

2. Marie-Jo Zimmermann

La candidate : Marie-Jo Zimmermann – conseillère municipale d’opposition (par ailleurs député). Une petite bio chez wikipedia.

La liste : pas encore de précisions, mais on y retrouvera sans doute une bonne part d’UMP, mais aussi UDI, Modem, société civile. Quelques noms : Patrick Thil, Martine Nicolas, Jérémy Aldrin, Nathalie Colin-Oesterlé, Thomas Friang, Christine Singer, Alain Thon,…

En ligne :
Site : www.mjz-metz2014.fr
Facebook : www.facebook.com/mjzmetz (lancée le 13/01/2014, 267 mentions j’aime)
Twitter : https://twitter.com/MJZMetz (lancée le 11/01/2014, 208 abonnés)

IRL : un local de campagne au 12, Place Saint Simplice.

#

3. Françoise Grolet

La candidate : Françoise Grolet – pas dans le conseil municipal aujourd’hui (par ailleurs conseiller régional de Lorraine).

La liste : pas de détails pour le moment, mais ça devrait être une liste clairement FN, avec en tout cas Thierry Gourlot juste derrière Françoise Grolet. Quelques noms : Jean-Michel Rossion, Jean-Pascal Launay, Emmanuel Dumoulinet, Alain Séris… une question : http://www.youtube.com/watch?v=fuzSeidoz2A ?

En ligne :
Site : www.pourmetz.fr
Facebook : www.facebook.com/pages/Françoise-GROLET/315912765149722 (lancée le 20/05/2012, 267 mentions j’aime)
Twitter : twitter.com/fgrolet (lancée le 01/06/2012, 1070 abonnés)

IRL : un local de campagne au 6, rue du Pont Moreau à Metz.

#

4. Jacques Maréchal

Le candidat : Jacques Maréchal, conseiller municipal élu sur la liste d’union de Dominique Gros en 2008, mais un peu dans l’opposition aujourd’hui.

La liste : labellisée front de gauche, avec toutes les complexités déjà évoquées ici. Quelques noms : François Mercier, Nora Benhamida, Hélène Pochard, Hasret Kilic, Andre Michel.

En ligne :
Site : www.metz-lhumaindabord.fr
Facebook : www.facebook.com/pages/Jacques-Mar%C3%A9chal/273062819485212 (lancée le 01/01/2014, 145 mentions j’aime)
Twitter : https://twitter.com/JM_Metz14 (lancée aujourd’hui même ! 30 abonnés)

IRL : chez le PCF, au 7 rue des Freres Lacretelle.

#

5. Basta !

Le candidat : Stéphane Aurousseau

La liste : fusion de deux listes potentielles « à la gauche de la gauche », les communards et les diviseurs, décrites ici. Quelques noms : Nelly Louvigny, Denis Maciazek, Daniel Delrez, Fouad Harjane

En ligne :
Site : ?
Facebook : www.facebook.com/pages/Basta/1379598638929166 (lancée le 10/10/2013, 176 mentions j’aime)
Twitter : ?

IRL : ?

#

6. Les autres

Il n’est pas impossible que quelques listes supplémentaires viennent se rajouter à ce paysage. On avait déjà évoqué une potentielle liste Lutte Ouvrière (d’ailleurs Nathalie Artaud fait un petit détour par Metz le 16 février), mais des initiatives comme celle de Xavier Kormann pourraient encore surprendre. 

En tout cas, depuis 1995, il y a toujours eu au moins sept listes aux éléctions municipales à Metz. On verra ce que nous réservent ces neuf semaines… et les 39 jours qui nous séparent du dépôt des listes.

D’ici là, je te souhaite une bonne soirée. Et je te dis à demain… avec des classements !

Sinon, à gauche, il se passe quoi ?

Ami lecteur, j’aurais pu profiter de l’actualité brûlante du week end concernant les municipales à Metz pour faire un article sur l’union affichée autour de la candidature de Marie-Jo Zimmermann, réaffirmée en conférence de presse hier au club de la presse. Mais bon, tu peux trouver des compte rendus de la conférence de presse donnée hier par ici (RL), par là (TrollActu LorActu), une interview de ladite candidate en vidéo là (RPL), et surtout Thierry Labro qui nous a aimablement retransmis la conférence en vidéo ici (merci à lui !). Alors pour ne pas en rajouter, on y reviendra tranquillou quand la campagne aura un peu commencé (dès demain matin, nous dit MJZ dans l’interview vidéo).

Par contre, à la suite de discussions au cours de ce week end, il m’a paru intéressant de revenir sur les évolutions à gauche, et plus particulièrement à la gauche du PS. J’avais déjà brillam un peu abordé la question dans cet article, il y a 9 mois (ça file, ça file). Et depuis, bien entendu, ça a bougé. Ça a même BEAUCOUP bougé.

Reprenons.

1. Du côté du PS, ça semble désormais être clair. Une liste d’une quarantaine de noms issus du PS a été établie fin novembre (et dévoilée en bonne partie par La Semaine). Comme je te sais attentif, tu ne manqueras pas de me faire remarquer qu’il en manque pour les 55 noms nécessaires pour finaliser une liste aux municipales à Metz. Et tu auras raison. On va donc simplement attendre la liste définitive, mais on peut d’ores et déjà dire qu’elle devrait être complétée avec quelques candidats EELV (entre 3 et 6), MoDem, société civile (la formule consacrée pour évoquer les candidats hors partis politiques, quoi) et peut être… PCF : Dominique Gros évoquait en effet au moment du lancement de sa campagne les noms de Gilbert Krausener et Danielle Bori. Cette dernière jouit d’ailleurs d’une popularité importante et est de ce fait également courtisée par…

2. … le Front de Gauche. En effet, comme l’indiquait ce communiqué fin octobre, les militants messins du Parti Communiste se sont prononcés à près de 90% pour la présentation d’une liste Front de Gauche à Metz. La tête de liste sera Jacques Maréchal, présent en 2008 sur la liste de Dominique Gros dès le premier tour et actuel conseiller municipal. Une liste Front de Gauche donc. Bon. C’est à partir de là que tout se complique. Wikipedia (qui vaut ce qu’il vaut, hein, vous n’hésiterez pas à corriger dans les commentaires si je me plante), m’indique que les composantes du Front de gauche sont en 2013 : « le Parti communiste français, le Parti de gauche, la Gauche unitaire, la Fédération pour une alternative sociale et écologique, République et socialisme, Convergences et alternative, le Parti communiste des ouvriers de France, la Gauche anticapitaliste, et (…) Les Alternatifs ». Ok. Sauf qu’à Metz les militants de la FASE (Fédération pour une alternative sociale et écologique) semblent aussi partis pour faire une liste sous le nom…

3. … Basta ! C’est en tout cas ce dont nous informe cet article du Républicain Lorrain en novembre. Bon alors oui, l’article parle à ce moment de la liste « Les diviseurs » mais depuis c’est devenu « Basta » comme l’indique leur page facebook, mais ne commence pas à m’embrouiller c’est déjà assez compliqué comme ça. Donc l’article dit « des membres de la FASE », ce n’est peut être pas toute la FASE, je ne sais pas. Il évoque aussi « des militants du NPA », des dissidents d’EELV (remember la dissidence locale EELV ? Je t’en avis déjà parlé. Eh bien voilà, on retrouve ici Matthieu Gatipon-Bachette et Stéphane Aurouseau), ainsi que Denis Maciazek et Daniel Delrez, déjà candidat aux municipales en 1995 et 2001, sous l’étiquette Parti Radical de Gauche. L’article m’indique maintenant que le même Daniel Delrez est maintenant « du parti Initiative Républicaine (IR) ». Ok. Alors j’ai cherché. Pas de bol, le site n’est pas en grande forme. Mais j’ai trouvé chez France Politique qu‘Initiative Républicaine (IR) a été regroupé au sein de la Coordination Nationale de la Gauche Républicaine (GR) en 2004. Puis sur la page de la GR que GR participe à la création de MARS – Gauche Républicaine (MARS-GR). Page suivante donc, et là, oh surprise, MARS GR participe à la création du Parti de Gauche (PG) en 2008. Le PG qui fait bien entendu parti du Front de Gauche censé faire une liste au point 2, au dessus là. Et puis une fois que je t’aurais également précisé que cette première réunion de Basta se déroulait au local Parti ouvrier indépendant (POI), qui est depuis 2008 le nouveau nom du Parti des Travailleurs (PT) qui avait présenté un candidat aux municipales de Metz en 2001 (1,3%) et 2008 (0,6%) tu comprendras que voilà, merci, maintenant j’ai mal au crâne.

4. alors sinon, plus surprenant, on a aussi Les Communards messins qui déboulent, menés par Fouad Harjane, bien connu à Metz pour son militantisme sans faille au sein de la Confédération Nationale du Travail (CNT). Surprenant parce ce militantisme syndical ne s’était jusque là pas transformé en candidature politique. Alors pas encore beaucoup d’infos sur la liste en elle même, mais si la démarche va jusqu’au bout, elle risque sérieusement d’empiéter sur les plates bandes des deux listes précitées. On y reviendra vite.

5. et puis last but not least n’oublions pas non plus Lutte Ouvrière, qui avait déjà présenté des candidats en 2001 (4,2%) et en 2008 (1,3%) et qui ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, puisque son bulletin sobrement intitulé « Lutte de classe » nous apprend dans son numéro daté de décembre, que « En conséquence, pour les élections municipales, nous présenterons partout des listes Lutte Ouvrière sans participer à aucune liste dite d’union. ». Ça a le mérite d’être clair.

Pour le moment, nous pourrions donc avoir quatre listes à la gauche du PS. Sans vouloir présager des scores des unes et des autres et avant même d’arriver aux élections, il est probable que cela devienne rapidement compliqué d’avoir un discours audible pour chacune de ces listes, ne serait-ce que par rapport aux trois autres. 

Finalement le nom « Les diviseurs » n’était peut être pas si mal choisi que ça.

Allez, bonne fin de week end à toi, bonne rentrée de janvier et à très vite pour la suite !

Article originellement publié sur le tumblr Municipales à Metz.

Revue de presse 2013

Ami lecteur, nous voilà en 2014, je te souhaite donc plein de bonnes choses pour cette année qui se présente devant nous. On va espérer qu’elle soit animée et passionnante bien entendu, mais aussi apaisée et fraternelle. Et ça c’est moins sûr.

Voilà les trois dates des principales échéances qui concernent le sujet de ce blog (les municipales à Metz, pour ceux qui seraient vraiment arrivés ici par hasard et qui auraient omis de lire le titre) :

  • jeudi 6 mars 2014, dans 64 jours : date limite de dépôt des listes
  • dimanche 23 mars 2014, dans 81 jours : premier tour
  • dimanche 30 mars 2014, dans 88 jours : second tour  (d’ailleurs, tiens, tant qu’à faire, voilà un petit rappel des règles du jeu).

En attendant ces échéances qui, comme tu le vois, vont arriver bien vite, nous venons de laisser 2013 derrière nous et j’ai profité de ce premier janvier pour mettre à jour la petite revue de presse que je tiens sur scoop.it.

Voilà, ça te fait un peu de lecture si toi aussi tu avais un peu de retard dans ces infos.

Bon début d’année à toi, à très vite pour la suite.

Baromètre twitter politique Metz – un dernier pour la route

3 mois.

Un peu plus de 3 mois depuis la dernière fois où j’ai posté un article sur ce blog. C’est long, je sais. Mais c’est passé vite, je t’assure. Et un peu moins de 3 mois avant le second tour des municipales, à Metz comme ailleurs en France. C’est long ? Peut être. En tout cas ça va passer vite.

Parce que oui, ami lecteur, depuis mon dernier post les dates des municipales sont tombées : elles se dérouleront les dimanche 23 (premier tour) et 30 mars (second tour) 2014.

Bien entendu, il y a plein d’autres infos qui sont tombées ces dernières semaines. Et je tâcherai de t’en faire un petit condensé dans les jours qui viennent.

Il faut en effet le signaler, ce blog arrive toujours comme premier résultat sur le moteur de recherche le plus utilisé dans nos contrées quand on y tape « municipales metz ». Alors voilà, j’ai conscience de la responsabilité d’information qui m’incombe et de l’importance de ma tâche d’informer le citoyen.

Non, je déconne bien sûr, tu me connais maintenant. Mais bon, il vaut mieux qu’il y ait des articles à jour quand même. Alors voilà un dernier baromètre Twitter pour 2013, qui porte sur l’activité de nos personnalités politiques locales sur le réseau social (ou site de microblogage, comme tu préfères) jusqu’au 30 novembre.

Quelques commentaires en vrac sur ce classement

1. pour le moment, j’ai choisi de laisser dans le classement les personnalités politiques comptabilisées jusqu’à présent, que l’on ait pu apprendre qu’elles devraient être sur une liste (Aurélie Filippetti), ne pas y être (Jean-Pierre Masseret) ou qu’on ne sait pas trop mais qu’à priori non (Nathalie Griesbeck). On fera le tri dans les semaines qui viennent, lorsqu’on aura de la composition de liste officielle à se mettre sous la dent. 

2. de la même manière, je n’ai pas intégré tous les noms que La Semaine a dégainé en dévoilant en avance (joli coup !) la partie PS de la liste de Dominique Gros. Là aussi, attendons un peu d’officialisation avant d’y aller franchement.

3. Aurélie Filippetti devrait rester en tête de ce classement jusqu’en mars. Voire même jusqu’en 2020 (sauf si elle supprime son compte ou quelque chose comme ça).

4. sur le podium, ça ne bouge pas trop. Mais ça aurait dû : Jérémy Aldrin, assez actif en septembre aurait pu y reprendre sa deuxième place. Mais depuis, d’autres ont activement tweeté, il reste donc derrière, dans l’ordre, Thomas Scuderi, Françoise Grolet et Christine Singer

5. Deux entrées à remarquer en novembre : Hacène Lekadir, qui semble lui aussi s’être mis à tweeter plus activement depuis la rentrée et… Dominique Gros, donc le compte a été créé une semaine à peine avant la fin du décompte pour ce classement (le 30 novembre) et qui rentre à la dixième place.

Voilà, je rappelle que ce classement est fait sous un algorithme complètement bricolé par moi même à base de pas grand chose (les followers et les tweets), qu’il ne reflète donc qu’une partie de l’activité sur twitter des gens concernés et surtout pas ce qu’ils font en vrai sur le terrain, tout ça. Je préfère préciser, parce que bon, certain(e)s ont pu se sentir vexé, paraît-il.

Bref, j’espère te croiser ici rapidement, histoire de te la souhaiter bien bonne, là il est trop tôt.

En tout cas, d’ici là, ne te vexe pas trop facilement et porte toi bien.

Baromètre novembre 2013

  1. Aurélie Filippetti
  2. Thomas Scuderi
  3. Françoise Grolet 
  4. Christine Singer 
  5. Jérémy Aldrin 
  6. Jean-Pierre Masseret
  7. Nathalie Griesbeck
  8. Anne Fritsch-Renard
  9. Hacène Lekadir
  10. Dominique Gros

Et du côté des partis / sections / groupes politiques locaux :

  1. Nouveau Centre 57
  2. PS Metz
  3. PCF Metz 
  4. Pour Metz
  5. Modem Metz

Têtes d’affiche

6 mois.

Les élections municipales se dérouleront, à priori, dans 6 mois, en mars 2014. Peut être même que le premier tour aura lieu dans 6 mois jour pour jour, le premier dimanche de mars 2014 tombant le 2. Bon je dis bien “à priori”, les dates officielles, fixées par décret devraient être publiées dans les semaines qui viennent. Et plus probablement encore que le 2 mars (et le 9 pour le second tour) on devrait s’orienter vers un 9-16, voire un 16-23 qui aurait le mérite d’esquiver des vacances scolaires peu propices à la campagne. Enfin à la campagne électorale en tout cas.

Je pourrai donc te dire lundi prochain, et celui d’après, que les élections ont lieu dans 6 mois. Et selon des sources presque concordantes (comme le dit si bien LorAbus) ça ne serait pas loin d’être juste.

En tout cas, à 6 mois des échéances, on commence bien entendu à chercher les têtes d’affiches. A droite, la piste Weiten, évoquée par La Semaine et commentée ici même pouvait séduire : un président de Conseil Général, sur une liste, ça ne se refuse pas. Mais cette hypothèse n’aura pas fait long feu, elle a été démentie ce matin par l’intéressé lors du point presse de rentrée qu’il donnait au club de la presse.

@presse_metz P.Weiten n’a pas envie de quitter la presidence du CG pour la ville de Metz. Ne croit pas aux parachutages

— Club Presse Metz (@presse_metz) September 2, 2013

P.Weiten au @presse_metz pas candidat à la mairie de Metz mais s’investira pour avoir des listes d’union pour la droite en Moselle

— Club Presse Metz (@presse_metz) September 2, 2013

Ceci étant, cela laisse encore à la droite l’embarras du choix entre, notamment, Patrick Thil, Denis Jacquat (officiellement déclarés) et Marie-Jo Zimmerman (qui semble tenir la corde), pour ne parler que de la seule UMP. 

A gauche, il semblerait que personne ne voit plus une autre possibilité qu’une nouvelle candidature du maire sortant, Dominique Gros. Mais si l’on envisageait d’autres têtes d’affiche ? Une ministre, par exemple, ça ne se refuse pas. C’est bien entendu à double tranchant : on profite d’une autre nationale (et de 80 000 abonnés twitter) mais dans le même temps on risque justement de donner une teinte et des enjeux de politique nationale à une campagne qui se veut locale.

Lors d’une interview à France Bleu Lorraine Nord (que tu peux écouter ici), Dominique Gros, à la question “Est ce qu’Aurélie Flippetti, Ministre de la Culture actuellement, va jouer un rôle, occuper une place sur une liste du parti socialiste ?” :

« Alors jouer un rôle certainement, pour une place nous en discuterons ».

Bref tout reste ouvert. Une chose est sûre : dans six mois, on devrait y voir plus clair.

L’instant Jean-Marie Rausch (3)

Le dimanche soir, c’est le soir de l’instant Jean-Marie Rausch. Et ce soir, forcément, il assiste au défilé de la Mirabelle. Il esquisse même un petit pas de danse.

Il s’agit d’un extrait d’une vidéo de 17 minutes que tu trouveras ici. J’espère que son auteur ne m’en tiendra pas rigueur. Et en cadeau bonus, un bien beau reportage sur les fêtes de la Mirabelle 1967.

C’est l’été

… et franchement, là ça se voit. Même si le petit article de la semaine commenté ici même nous a sorti un temps de la torpeur estivale, la question des municipales a à peu près disparu, en attendant une rentrée qui sera, elle, forcément animée.

Du côté du Répu ? Rien. Enfin si, une interview du porte parole national de Lutte Ouvrière de passage à Metz, et qui en profite pour quasiment annoncer qu’il y aura bien une liste LO aux municipales (comme en 2001 et 2008).

Du coup, on regarde un peu ailleurs. On tombe sur Lor’actu… qui commente le même article de La Semaine (avec un angle, disons, loractu-iste). Ou sur une interview de Dominique Gros chez Mirabelle TV… qui date d’il y a quatre mois. Ou, chez Libé, sur une carte de France des villes à suivre, avec notamment Nancy et Metz, que l’ami Thierry Labro a reposté, remarquant sans doute qu’elle avais été mise à jour au milieu de l’été, comme ça, hop. Ou encore sur un compte twitter qui se créée juste pour signaler que le nom de domaine dominiquegros2014.fr a été acheté. Ce qu’on peut d’ailleurs trouver étrange comme premier tweet, sans même un “kikoo”, “salut twitter” ou quelque chose du genre.

Et, enfin, on tombe sur une rediffusion estivale d’un article chez “Délits d’Opinion”, qui subitement nous fait prendre un peu de hauteur.

Et c’est bien, parfois, de prendre de la hauteur.

Bruits et fantasme

Ami lecteur, en plein milieu de l’été, les amis de La Semaine ont quand même réussi à placer les municipales 2014 à la une, avec ce titre génial, sorte de croisement entre Cris et Chuchotements (Bergman, 1972) et Vices et Fantasmes (Marc Dorcel, 1996) (en fait celui ci je pensais imagel’avoir inventé, mais il existe presque).  

Bruits et fantasmes donc, on ne saura pas lequel des qualificatifs correspond auquel des points évoqués dans ces deux pages. Mais en tout cas, si la question t’intéresse (d’ailleurs je ne sais pas ce que tu ferais ici dans le cas contraire), je te recommande vivement leur lecture. Voilà mes quelques commentaires.

1. la surprise du chef : Patrick Weiten s’inviterait sur la liste de droite. On garde les pincettes du conditionnel qui vont bien : Weiten prendra t il le risque avant l’échéance des régionales en 2015 ? Est ce que ce n’était pas déjà suffisamment l’embouteillage pour les premières places de la liste de droite ? Mais bon, on peut en tout cas dire qu’en théorie, ça marche avec même une sorte de compo parfaite (Zimmerman – Weiten – Griesbeck – Thil – Colin Oesterlé) qu’on croirait sélectionnée par un Didier Deschamps de l’union de la droite (UMP / UDI / MoDem).

2. le sondage secret : déjà repéré par le Répu, un sondage a été effectué par la SOFRES en juin dernier, La Semaine nous précise que c’est le PS national qui l’aurait commandité. Peu de surprises en fait. Un FN à 20%, j’avais déjà eu l’occasion de signaler qu’ils n’étaient pas là pour faire de la figuration. Les scores du FN à Metz collent à ceux du parti au national (comme te l’indique ce magnifique tableau dont je me permet de te rappeler l’existence) avec notamment 17% à Metz aux dernières présidentielles. Et les scores du FN aux prochaines municipales seront probablement conséquents. Le score du maire sortant au premier tout ne changerait pas vraiment (34% au premier tour) mais dans une config différente (le FN n’avait pas de liste en 2008). En tout cas, on s’oriente donc probablement vers une triangulaire, avec tout ce qu’elle comporte d’incertitudes.

3. la place du FDG et de Daniele Bori sur la liste du maire sortant : j’avais déjà évoqué la piste d’une liste autonome du FDG. Les positions sont divergentes au sein du mouvement : le travail de Daniele Bori est unanimement reconnu, sa cote de sympathie est au plus haut et il serait regrettable pour l’équipe municipale sortante qu’elle ne soit pas sur la liste. Elle semble d’ailleurs prête à y retourner. D’un autre côté, le FDG (et, semble t il, Jacques Maréchal) semble prêt à y aller de son côté. Un petit rappel : le FDG a fait 11% à Metz aux présidentielles de 2012. Mais 3% aux régionales de 2010

Les autres points de ces deux pages concernent les dépôts de candidatures à l’UMP pour les têtes de liste (ça serait déjà fait pour Denis Jacquat et Patrick Thil, mais ça ne saurait tarder pour Marie-Jo Zimmermann) et la cérémonie du 15 août Place Saint Jacques, un évènement ou une bonne partie du petit monde évoqué ici devrait se retrouver… et que je suis d’ailleurs en train de rater en rédigeant ce billet.

C’est ballot.

Baromètre twitter politique Metz / mai – juillet 2013

Comme j’ai un peu de retard, je te livre directement, comme ça, hop, les classements des trois mois qui viennent de s’écouler. Tu les trouveras en dessous de l’article.

Quelques commentaires en vrac sur ce trimestre qui vient de s’écouler :

1. Aurélie Filippetti est loin. Elle gagne 4000 followers par mois. Elle twitte de temps à autres, notamment, en juillet à propose de l’incontournable festival d’Avignon. S’invitera t elle dans la campagne à Metz ?

2. pas de doute, le FN est, lui, bel et bien en campagne à Metz. En dehors d’un site remis à jour très souvent, Françoise Grolet twitte régulièrement sur les sujets qui animent l’actualité messine. Résultat : elle prend la 3e place du classement.

3. j’avais oublié Christine Singer ! La nouvelle secrétaire démocrate du Parti Libéral Démocrate (elle a quitté le MoDem) est bel et bien sur twitter depuis 2009. Et elle pas mal tweeté ces derniers mois. Elle arrive donc à la 8e place du classement.

4. Jérémy Aldrin, lui, tweete moins. Il passe de la 5e à la 3e place du classement.

5. que s’est il passé en mai ? Alors que la moyenne du nombre de tweets mensuels pour ce top 10 est entre 45 et 60, en mai on passe subitement à 92. Un bel emballement, qu’on retrouvera peut être à la rentrée.

6. du côté des principales têtes de listes attendues pour 2014, ça ne twitte pas encore. Dominique Gros et Marie-Jo Zimmermann n’ont pas de comptes, et Nathalie Griesbeck n’utilise plus le sien depuis 2012 (mais elle pour s’appuyer sur un bon réseau de followers quand elle s’y remettra : elle en a encore gagné 70 ce trimestre, et dépasse désormais les 2100). Alors pour quand ces “comptes de campagne » (si je puis dire) : septembre ? Octobre ?

Baromètre mai :

  1. Aurélie Filippetti
  2. Thomas Scuderi 
  3. Françoise Grolet (+1)
  4. Jérémy Aldrin (-1)
  5. Jean-Pierre Masseret
  6. Nathalie Griesbeck
  7. Christine Singer (E)
  8. Nathalie Colin Oesterlé
  9. Anne Fritsch-Renard (-2)
  10. Christiane Pallez (-1)

Et du côté des partis / sections / groupes politiques locaux :

  1. Nouveau Centre 57
  2. PS Metz
  3. PCF Metz 
  4. Pour Metz (+1)
  5. Modem Metz (-1)

Baromètre juin :

  1. Aurélie Filippetti
  2. Thomas Scuderi 
  3. Françoise Grolet (+1)
  4. Jérémy Aldrin (-1)
  5. Jean-Pierre Masseret
  6. Nathalie Griesbeck
  7. Anne Fritsch-Renard (+2)
  8. Nathalie Colin Oesterlé
  9. Christiane Pallez (+1)
  10. Christine Singer (-3)
  1. PS Metz (+1)
  2. Nouveau Centre 57 (-1)
  3. PCF Metz 
  4. Modem Metz (+1)
  5. Pour Metz (-1)

Et enfin, le baromètre du mois de juillet :

  1. Aurélie Filippetti
  2. Thomas Scuderi 
  3. Françoise Grolet
  4. Jean-Pierre Masseret (+1)
  5. Jérémy Aldrin (-1)
  6. Nathalie Griesbeck
  7. Anne Fritsch-Renard
  8. Christine Singer (+2)
  9. Christiane Pallez
  10. Nathalie Colin Oesterlé (-2)
  1. PS Metz
  2. Nouveau Centre 57
  3. PCF Metz 
  4. Pour Metz (+1)
  5. Modem Metz (-1)

Scoop !

Oulah. Deux mois déjà, me signale Tumblr sous le dernier billet, depuis sa parution. Je t’avoue que je ne les ai pas trop vus passer, je fus bien occupé. Et pourtant, il y a eu des rebondissements ces derniers mois dans notre série “municipales à Metz ». Pour en prendre un au hasard, tiens : « Metz 2014 : vers un ticket Griesbeck – Zimmermann

Bon ok, ce n’est pas complètement au hasard. On peut même dire que c’est, par rapport à ce que je disais dans mes posts précédents, l’info essentielle de ces deux mois.

En tout cas, non, ce blog n’est pas, promis a une évaporation certaine, tel le Dallas en prime time sur TF1. Je dirais même que, un peu comme Jean-Marie Rausch passant en couleurs en 1980, il bénéficie de remarquables évolutions technologiques. Ainsi ce petit truc avec des images qui bougent à droite, là, qui t’emmèneras vers un Scoop.it qui me permet de compiler les articles qui traitent des municipales dans nos chers médias locaux (ou ailleurs).

J’avoue aussi que j’ai un peu galéré pour pour ce petit truc, notamment parce qu’il ne permet pas d’antidater les articles pour les remettre à leur date de parution. Ce qui m’a incité à indiquer la date dans le commentaire en dessous de chaque article. Mais finalement à coups de mots-dièse, on peut faire des trucs assez sympas.

Genre : 

les articles où l’on parle d’Emmanuel Lebeau

ou

les articles de mai 2013

Enfin tu vois quoi.

Alors certes, pour ensuite consulter les articles de certains de ces médias tu devras disposer d’un petit code d’accès (oui oui, Républicain Lorrain, c’est de toi que je parle !).

Mais avoue que toute la poésie qui se dégage de cette accumulation de titres vaut déjà son pensant de cacahuètes.