Bruits et fantasme

Ami lecteur, en plein milieu de l’été, les amis de La Semaine ont quand même réussi à placer les municipales 2014 à la une, avec ce titre génial, sorte de croisement entre Cris et Chuchotements (Bergman, 1972) et Vices et Fantasmes (Marc Dorcel, 1996) (en fait celui ci je pensais imagel’avoir inventé, mais il existe presque).  

Bruits et fantasmes donc, on ne saura pas lequel des qualificatifs correspond auquel des points évoqués dans ces deux pages. Mais en tout cas, si la question t’intéresse (d’ailleurs je ne sais pas ce que tu ferais ici dans le cas contraire), je te recommande vivement leur lecture. Voilà mes quelques commentaires.

1. la surprise du chef : Patrick Weiten s’inviterait sur la liste de droite. On garde les pincettes du conditionnel qui vont bien : Weiten prendra t il le risque avant l’échéance des régionales en 2015 ? Est ce que ce n’était pas déjà suffisamment l’embouteillage pour les premières places de la liste de droite ? Mais bon, on peut en tout cas dire qu’en théorie, ça marche avec même une sorte de compo parfaite (Zimmerman – Weiten – Griesbeck – Thil – Colin Oesterlé) qu’on croirait sélectionnée par un Didier Deschamps de l’union de la droite (UMP / UDI / MoDem).

2. le sondage secret : déjà repéré par le Répu, un sondage a été effectué par la SOFRES en juin dernier, La Semaine nous précise que c’est le PS national qui l’aurait commandité. Peu de surprises en fait. Un FN à 20%, j’avais déjà eu l’occasion de signaler qu’ils n’étaient pas là pour faire de la figuration. Les scores du FN à Metz collent à ceux du parti au national (comme te l’indique ce magnifique tableau dont je me permet de te rappeler l’existence) avec notamment 17% à Metz aux dernières présidentielles. Et les scores du FN aux prochaines municipales seront probablement conséquents. Le score du maire sortant au premier tout ne changerait pas vraiment (34% au premier tour) mais dans une config différente (le FN n’avait pas de liste en 2008). En tout cas, on s’oriente donc probablement vers une triangulaire, avec tout ce qu’elle comporte d’incertitudes.

3. la place du FDG et de Daniele Bori sur la liste du maire sortant : j’avais déjà évoqué la piste d’une liste autonome du FDG. Les positions sont divergentes au sein du mouvement : le travail de Daniele Bori est unanimement reconnu, sa cote de sympathie est au plus haut et il serait regrettable pour l’équipe municipale sortante qu’elle ne soit pas sur la liste. Elle semble d’ailleurs prête à y retourner. D’un autre côté, le FDG (et, semble t il, Jacques Maréchal) semble prêt à y aller de son côté. Un petit rappel : le FDG a fait 11% à Metz aux présidentielles de 2012. Mais 3% aux régionales de 2010

Les autres points de ces deux pages concernent les dépôts de candidatures à l’UMP pour les têtes de liste (ça serait déjà fait pour Denis Jacquat et Patrick Thil, mais ça ne saurait tarder pour Marie-Jo Zimmermann) et la cérémonie du 15 août Place Saint Jacques, un évènement ou une bonne partie du petit monde évoqué ici devrait se retrouver… et que je suis d’ailleurs en train de rater en rédigeant ce billet.

C’est ballot.

Laisser un commentaire