L’industrie de la musique enregistrée – introduction

Les moyens de diffusion de la musique m’intéressent depuis une dizaine d’années.

D’abord parce que j’en faisais, de la musique. A vrai dire, j’en fais même encore un peu. Et assez vite, quand tu fais de la musique en groupe, tu t’intéresses aux possibilités de la diffuser. Ce n’est pas systématique, on peut volontairement garder cela pour soi. Mais souvent, lorsqu’il s’agit de compositions, qui plus est en groupe, avec la forme d’enthousiasme que cela suscite chez ses membres, on s’intéresse auxdites possibilités.

J’en vois essentiellement deux : d’une part aller devant des gens pour la jouer en direct (ce que pour aller vite on peut qualifier de concert), d’autre part l’enregistrer et la mettre à disposition d’un public potentiel. Pour chacun de ces deux cas entre ensuite en ligne de compte un certain nombre de modalités (techniques et financières, notamment). Il faut reconnaître que la combinaison musique enregistrée sur un support payant connaît ce qu’il faut bien appeler une crise. Et ce depuis une bonne dizaine d’années maintenant.

Pourtant, tel notre optimiste Président de la République, un autre Président pronostiquait, fin 2011, une sortie de crise pour 2013 (il parlait bien de celle du disque, lui).

Bon, selon les premiers chiffres du SNEP pour cette année, ça ne semble pas être pour tout de suite, pour ce qui est de la France en tout cas. Mais au niveau mondial, il n’avait peut être pas tout à fait tort le Pascal, puisque pour la première fois depuis 1998, l’industrie musicale avait déjà affiché une légère progression de ses revenus en 2012, même si ça ne semble pas aussi simple que ça. Pour aller vite, cette reprise semble essentiellement dû à la constante progression des ventes numériques, mais j’ai également l’impression le développement du marché dans les pays émergents n’y est pas pour rien.

En tout cas, nous semblons effectivement être à une forme de tournant -un de plus- pour l’industrie de la musique enregistrée. Comme je te le disais, le domaine m’intéresse un peu et il se trouve que je voulais entamer quelques fouilles sur le sujet. Je vais donc te les faire partager ici même, au fur et à mesure de leurs éventuelles avancées.

Laisser un commentaire