Décidément les centres commerciaux… (3)

Eh bien dis moi, ami lecteur, moi qui pensais que tu étais intéressé par le Beau, la Culture, l’Art… vla t y pas que pour un petit article sur ma visite à Waves, tu viens à plus de mille visiter ce blog plus habitué aux statistiques à deux chiffres. Alors, tu me connais, mon objectif est la satisfaction des attentes du public : tu veux du centre commercial, je vais t’en donner !

Bon, ok, ça va, je plaisante. Mais l’occasion était trop belle pour ne pas en rajouter une couche : il se trouve en effet qu’hier, en suivant les recommandations d’un blogueur que je connais bien avec qui nous discutions du sujet, je suis tombé sur ce docu qui sera diffusé pas plus tard que demain soir sur France 5. Et que trouve t on au début du résumé ? Je te le donne en mille :

« Ce n’est pas un centre commercial, explique ce promoteur spécialisé dans l’immobilier commercial. On essaie d’inventer un nouveau truc qui s’appelle un open sky shopping center. » Avec 60 000 mètres carrés sur un terrain de 17 hectares, le centre commercial Waves, à Metz, prévoit d’accueillir 80 boutiques et 3 000 places de parking.

Capture d’écran 2015-05-04 à 08.20.06Il se pourrait donc bien qu’on cause de Metz demain dans le poste. Et même si la bande annonce semble indiquer que ça a été tourné alors que Waves était en construction, ça devrait valoir le coup d’oeil. Du coup on regarde ça et on débriefe ensuite ici même, qu’en dis tu ?

Toujours dans la thématique, au fil de la longue discussion facebookienne qui a suivi le partage du billet d’hier, Jean-Michel Parpaing nous a posté ce lien sur l’histoire des malls et des retail parks, et notamment Victor Gruen l’architecte qui a dessiné, plein d’enthousiasme et de belles idées, le premier centre commercial. Je tiens donc à remercier monsieur Parpaing, je me suis couché moins un peu moins inculte hier soir.

____________
Edit du 06/05/2015
Le replay « Centres commerciaux : la grande illusion » est disponible par ici sur pluzz. Et comme Gregory Boyer nous a même dégotté le lien Youtube, hop, le voici donc ici même.

Je n’ai pas encore eu le temps de le regarder dans son ensemble, mais il semble relativement bien fichu, même si plutôt « à charge » contre les malls. C’est sur Metz et son Waves que le docu s’ouvre (les deux premières minutes). On n’apprend pas grand chose, sinon à connaître un peu mieux Philippe Journo le boss de la Compagnie de Phalsbourg.
Je retiens aussi l’interview de Eric Bertolone, responsable de Jeff de Bruges, dans le parking du Centre Commercial Quartz (à 11 minutes du docu) : en fond sonore on a carrément l’impression qu’on égorge un enfant. On n’ira pas jusqu’à y voir une image subliminale, mais tu admettras que c’est plutôt rigolo.
Bon visionnage !

Laisser un commentaire