Together (Sun Glitters)

Ami lecteur, ça fait un moment que je connais l’ami Victor Ferreira depuis… depuis quand au juste ?
En fait, je crois qu’on ne compte plus vraiment, ni lui ni moi.

Mais au fil de cette -longue- période, nous sommes en tout cas passés l’un et l’autre par le post rock et l’electronica, en constatant souvent des goûts communs, des influences proches et en étant surtout toujours heureux de nous retrouver à l’occasion d’un concert, d’un projet. Ces occasions ont sans doute été trop rares, mais elles valent quand même largement de prendre le temps de s’y attarder dans ce petit billet.

Il y eut d’abord ces invitations à des concerts, souvent lors de dates qu’il organisait au Luxembmourg (comme le beau Ceullula Indietronica). Et puis cette sortie d’un EP de Menuet, duo que l’on bricolait avec l’ami Julien Rueff (et parfois avec Doc Geo) sur soundzfromnowhere, le micro-label que Victor a tenu à bout de bras pendant bien longtemps, soundzfromnowhere. Et ça se retrouve même sur archive.org, par ici.
Peu après, une vraie collaboration entre nos deux projets solo (zero degré déjà pour pour, SugRcane pour lui) sur un EP commun toujours sur soundzfromnowhere (et toujours trouvable sur archive.org, chouette !).

Lors de la sortie du premier véritable album de zero degré, en 2009, il réalise deux remixs, que quelqu’un a eu l’idée, un beau jour, de mettre sur Youtube, semble t il : Des étoiles plein les yeux.

En 2013, alors qu’il est en plein boum avec son formidable projet Sun Glitters, il fait le mixage, la pochette et un remix du bel EP de MWTE (bricolée avec Alexander Ogg et Julien Rueff), qui aura hélas été un one shot pour le moment (mais il ne faut jamais désespérer).

Oui, à la réécoute, sans doute l’une de nos collaborations les plus abouties jusqu’ici.

Et pourquoi est ce que je te parle de ça aujourd’hui, me demanderas tu ? Eh bien tout simplement parce que Sun Glitters s’apprête à sortir son nouvel album en mai, que je suis tombé sur ce puissant Together, qui démontre que Victor arrive une nouvelle fois à réinventer sa musique.

Je te laisse donc avec la vidéo de Together, ami lecteur.
Et de mon côté, j’attends de pied ferme la prochaine collaboration avec l’ami Victor.

We are still MWTE

Bientôt, ami lecteur, nous serons à nouveau MWTE. Début 2012, ce nous, c’est Julien (aka Tohu Bohu, projet electronica bien trop méconnu qui vaut largement que tu ailles y jeter une oreille), Alexander (notamment à cette période guitariste dans The Sioux) et moi même qui décidons de bricoler ensemble de la musique, habités par une vague envie de post rock électronique et dansant, mais sans vraiment postulat ni objectif de départ. Deux après midi d’improvisations plus tard, nous savions en tout cas que nous voulions continuer un peu.

Après une paire de morceaux diffusés sur le web et un ou deux remixs, c’est un premier deux titres numérique qui sort gratuitement chez Digital Kito Kat en octobre 2012. Ça s’appelle L’Orée, cela se décrit une electro ambient cotonneuse et enveloppante, mais je te laisse juge.

Le véritable acte fondateur du trio viendra l’année suivante, avec deux compositions assez différentes : l’une, Attraction To Light, se rapproche finalement de l’idée de départ de MWTE (postrockelectroniquedansant). L’autre, était plus pop (dans le format au moins), et l’idée de trouver une voix pour porter le morceau nous a semblé assez évidente. C’est finalement Camille (des excellents Grand Blanc) qui s’y est collé, pour donner ce Dead and Gone mélancolique. En bons amoureux du support, c’est sur vinyl que nous couchons ces deux titres, accompagnés de remixs de quelques amis : Herr2003, Armagnac, Chapelier Fou et Sun Glitters. Ce dernier sera d’ailleurs un peu le parrain de cet EP, assurant, outre un remix, la production de l’ensemble et même la réalisation de la pochette ! Le vinyl sort en novembre 2013.

Les retours sur soundcloud sont bons, les morceaux repris de nombreuses fois (surtout Deand and Gone). Le EP obtint même quelques chroniques sympathiques, parfois même très élogieuses. Et un peu sans que nous ne y soyons réellement préparés, nous nous retrouvons programmés sur quelques concerts, notamment au Luxembourg. Camille n’était pas disponible pour ces premiers concerts, et que nous ne voulons pas faire sans de Dead and Gone qui nous colle désormais à la peau, c’est finalement Lucile (The Yokel) qui viendra d’abord officier comme mercenaire des concerts, avant de définitivement transformer notre trio en quartet. La saison 13/14 se terminera en beauté, à la Gaité Lyrique, après une sélection surprise par les Inrocks Lab. Et jouer au milieu de la Gaité Lyrique (oui, nous avons pris l’habitude de jouer dans le public et pas sur scène), je peux te dire ça le fait, ami lecteur.

Et ensuite ? Eh bien nous avons traîné. Beaucoup. Mais si je te raconte tout ça aujourd’hui, c’est parce que nous avons commencé par reprendre un peu les improvisations, il y a quelques semaines.

#MWTE

Une photo publiée par Nicolas Tochet (@nicolastochet) le

Et finalement, il y a une dizaine de jours, nous avons même enfin commencé un nouvel enregistrement. Ou plutôt enregistré un morceau que nous ne voulions pas laisser trop longtemps encore dans nos cartons.

Enregistrement Mwte.

Une photo publiée par Alexander Ogg (@alexander_ogg) le

Le résultat sera sans doute bientôt en écoute sur les internets, avant de se retrouver à nouveau sur un vinyl. Si tu veux être tenu au courant, le plus simple est de suivre le compte facebook de MWTE, ou notre compte soundcloud.

Mais ce que dont je peux t’assurer, ami lecteur, c’est que pour le moment, ce résultat dépasse ce que je pouvais en espérer. D’où ce long billet. Mais je suis sûr que tu sauras m’en excuser.