2017

Bon, ami lecteur, on ne va pas se le cacher, je ne vais pas être fâché de laisser 2016 derrière moi. Que ce soit à titre personnel ou de manière plus générale, cette année ne restera probablement pas dans nos mémoires que pour de bonnes raisons (enfin pour toi je ne sais pas, mais en tout cas dans la mienne). Même si, en la plaçant un peu hâtivement dans le palmarès des pires années, on se plante sans doute.

Ceci étant dit, et sans oublier hier, il convient maintenant de regarder vers demain. Et demain c’est donc 2017. Ce sera quoi qu’il en soit une année de changement. Sans parler forcément de résolutions (je vais éviter les faire plus de sport, m’occuper plus de moi, arrêter de manger ceci ou de boire cela, je ne serais de toutes façons pas très crédible) voilà quelques lignes que je vais tenter de tracer pour mon année à venir.

Changer d’activité professionnelle
Oui, c’est en cours, tout en restant sensiblement au même endroit, après quelques mois de formation. Sans doute t’en reparlerai-je ici même.

Faire plus de musique
En 2017, il devrait y avoir un disque de zero degré, au printemps. Et il se pourrait même bien qu’il y en ait un de melatonine, à l’automne. Ça faisait longtemps, ça fait du bien (en tout cas à moi… pour ce qui qui est de toi, ami auditeur, on va attendre lesdites sorties). Et puis au delà de ces deux sorties, on va espérer qu’il y ait d’autres morceaux, des collaborations, de nouveaux projets.

Faire plus de politique
Ami lecteur, je te l’annonce ici, j’ai décidé de ne pas me présenter à l’élection présidentielle.
Blague à part, je vais suivre de près les primaires de la gauche du PS citoyennes en janvier et les élections qui vont suivre. Et surtout, quand je dis « faire plus de politique », ce n’est pas forcément au sens partisan du terme, mais plutôt tâcher de continuer m’impliquer localement, parce que c’est ce qui me semble utile.

Écrire plus
… et notamment sur ce blog. En voilà une résolution récurrente (nouvelle année ou pas) que j’ai bien du mal à tenir. Parce que cela prend du temps, parce que je remets à plus tard. Mais elle me semble importante, particulièrement en ce moment, pour moi.

Et puis… je vais m’en tenir là je crois. Sans doute dois-je y ajouter de faire plus attention aux gens qui m’entourent, parce que c’est le plus précieux, au fond.

Alors je te souhaite une bonne dernière soirée de 2016 et une excellente année 2017, ami lecteur, au cours de laquelle j’espère que nous aurons l’occasion de nous voir et de passer des bons moments, ensemble.